ukraine

Grimp´tout a été malade, je l’ai soigné à la vodka

Je tente de poster les photos à part ce soir, le wifi rame.

Après une seconde journée de tourisme à Lviv hier, avec un peu moins de pluie, j’ai repris la route par un temps sec ce matin. Après 2 journées sans vélo je devais être en forme pour une longue étape. Dès le départ, Grimp´tout me donne quelques inquiétudes, la chaîne saute. Ma première hypothèse est que quelqu’un y a chipoté et que le dérailleur est un peu déréglé. Moi qui ne suis pas un champion de mécanique je me mets à essayer de régler mes vitesses. Je n’arrive qu’à faire pire. Ça roule bien mais régulièrement la chaîne saute, c’est assez désagréable mais surtout ça ne présage rien de bon, demain je serai de retour dans les Carpates et là j’aurai besoin de toutes mes vitesses qui fonctionnent bien. À la sortie de la ville je m’arrête devant la boutique d’un marchand de vélos et lui demande de lubrifier un peu ma chaîne, ça ne peut pas faire de tort, je reprends la route, pas mieux. Ça ne m’empêche pas de profiter des paysages et des villages traversés et même de faire quelques détours par quelques pistes.

Après environs 60 bornes et à peu près le même nombre d’arrêts pour tentative de réglage, j’en suis à penser que le problème n’est pas là. Mon moral n’est pas au top, je commence à douter. Si les moments de doutes font toujours partie du voyage à vélo, douter sur la mécanique me rend plutôt dingue. Je m’arrête devant une épicerie de village pour tenter une dernière fois d’examiner le problème. Je me rends compte que la chaîne saute aussi quand je fais tourner les pédales à l’envers, c’est étrange. Je me rends aussi compte que c’est chaque fois au passage des mêmes maillons dans les galets de dérailleur que le problème se pose. Cela viendrait-il de la chaîne? J’examine celle-ci en détail pour me rendre compte qu’elle comporte un bon gros « point dur » certains maillons ne tournent plus bien les uns vis à vis des autres. Problème localisé, reste à trouver la solution. Avec les pistes des derniers jours et la poussière ramassée la chaîne est fort sale, dans un premier temps il faudrait la nettoyer, l’idéal serait un bon dégraissant en abondance pour enlever la crasse, puis une bonne lubrification. Bien sur dans l’épicerie, rien qui convienne. J’achète une bouteille de la vodka la moins chère, ce n’est pas vraiment le meilleur dégraissant mais c’est tout ce que j’ai sous la main là où je suis. J’entreprends donc le nettoyage de la chaîne à la Vodka avec un vieux chiffon. Je repère les points durs et je leur accorde une attention particulière. Après un bon nettoyage, ma chaîne est belle et grise, presque comme neuve, il s’agit maintenant de la graisser, bien sur dans l’épicerie pas de produit prévu à cet effet, l’épicière m’offre quelques cc d’huile de tournesol, ça fera l’affaire. Je graisse abondamment puis laisse un peu reposer le tout, j’essuie le surplus de graisse et je reprends la route non sans avoir vidé le fond de la bouteille dans mon gosier. Miracle, Grimp´tout est guéri, la vodka a fait son œuvre efficacement. Et c’est avec des jambes presque neuves que le moral revenu je termine l’étape.

Ce soir je loge à Дрогобиу après 97 bons km. Demain je serai à nouveau dans les Carpates.

Advertisements
Standard

3 thoughts on “Grimp´tout a été malade, je l’ai soigné à la vodka

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s