roumanie

Enfin en route 4 juillet

Enfin en route. 4 juillet
Levé vers 9 heures ce matin pour profiter à l’aise du petit déjeuner de l’hôtel (pas terrible par ailleurs), puis mise ne place des bagages sur le vélo, ce qui le premier jour prend toujours un peu de temps. Finalement je prends la route vers 10h
Dans une station de carburant, je tente de gonfler un peu mieux mes pneus que ce que j’ai pu faire avec ma petite pompe à main. Est-ce l’embout ou mon adaptateur, mais le résultat du gonflage est un pneu plat… Je regonfle à la main.
La route commence à s’élever doucement à la sortie de la ville, mais les choses sérieuses débutent seulement à l’approche du barrage de Firiza. Le premier col, même quand on est un peu entraîné, est toujours fort dur. Je roule vraiment lentement sur les plus petits développements qu’offre Grimp´tout. Je profite pleinement de la route forestière le long du lac que j’aperçois entre les arbres. Il y a quelques rampes en pavés mais elles ne sont finalement qu’un petit apéritif.
J’ai été un peu gourmand pour une première étape de voyage, jusque Șapanța que j’espérais atteindre, il y a environ 60 km et un peu plus de 1000 m de dénivelée, sur du bitume ce serait passé tout seul, mais sur des chemins de terre et de cailloux c’est un peu trop… Je coince et je fais de nombreuses pauses, je cafouille un peu aussi dans l’orientation, ma carte étant fort imprécise. Je ne croise qu’un garde chasse dans le forêt qui pour m’aider me dit que c’est toujours tout droit puis qu’il faut prendre à gauche puis encore toujours tout droit. OK, mais c’est exactement où que je tourne à gauche? Je cherche j’hésite je pense me tromper puis finalement j’hésite encore. Vers 18h je suis toujours au milieu de nulle part, pas trop sûr de ma position et depuis quelques bornes l’idée de bivouaquer me travaille… Finalement l’orage se faisant entendre au loin, la pluie aussi un peu, puis la fatigue, je me trouve un petit espace plus ou moins plat dans la forêt pour y monter ma tente.
Je pique nique de pain et de fromage pour un peu économiser l’eau en ne cuisant pas de pâtes parce que je ne suis pas certain d’en trouver facilement le lendemain. Par précaution je mange à une centaine de mètres de l’emplacement où je monterai la tente. Je laisse aussi mes réserves de provisions dans un sac en plastic pendu à un arbre, on annonce de nombreux ours dans la région et ne tient pas spécialement à recevoir leur visite nocturne.
Vers 20h je suis couché et il pleut un peu… Rien de plus soporifique pour moi que la pluie sous tente, je m’endors rapidement comme un bébé épuisé de ma journée.
Ce message issu de l’agriculture biologique à été rédigé avec des électrons recyclés. Il est en conséquence possible que des fautes d’orthographe s’y soient malencontreusement glissées.
Image
Advertisements
Standard

2 thoughts on “Enfin en route 4 juillet

  1. Hertje dit :

    Azimut sur carte puis vérification de la position en cours de chemin par observation du paysage.
    En cas de doute, rester autant que possible sur les hauteurs pour vérifier le paysage et… ne pas devoir remonter.

    • Yep,

      Juste que j’en étais au stade de la triangulation avec quelques villages sur base de relèvés GPS. Pour savoir ou j’étais, la plupart du temps j’étais sur des « routes » qui ne sont sur aucune de mes cartes ;))) c’est la cartographie qui date je pense pas moi qui ne sais plus lire de cartes 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s